Choisissez le site de votre pays
Close

Cinq conseils pour aider votre PME à rejoindre l’économie circulaire

Adoptez une approche centrée sur le développement durable pour transformer vos bureaux et faire évoluer votre entreprise. 

L’économie circulaire encourage la production de biens de manière durable, ainsi que la limitation des déchets en faveur du recyclage. Cela peut sembler compliqué au premier abord, pourtant ces principes sont simples à appliquer dans votre entreprise. Cerise sur le gâteau : ces principes peuvent vous permettre de réaliser des économies.

Written by Youenn Rayer

   

Workspace BU Manager France & CH

Youenn a rejoint Crown Hong Kong en 2007 en tant que commercial pour la division Relocations, en 2014 il devient responsable de la région Sud de la France. Depuis 2019, il a pris la direction de Crown Workspace en France et en Suisse.

Qu’est-ce que l’économie circulaire ? 

Ce concept s’oppose à l’économie dite « linéaire » dans laquelle les biens sont fabriqués, consommés, puis jetés. L’objectif d’une économie circulaire est d’utiliser les ressources de manière plus efficace en réduisant les déchets, en limitant le gaspillage et en encourageant la régénération des écosystèmes naturels.

De nombreuses entreprises, grandes et petites, s’engagent à adopter de meilleures pratiques en s’inspirant des principes de l’économie circulaire. Les espaces de travail sont un bon point de départ pour aller dans cette direction. En effet, nous y utilisons beaucoup de ressources, comme la moquette au sol, les chaises qui sont souvent en plastique, les bureaux, mais aussi les consommables comme le papier, les gobelets en plastique et tout le matériel informatique.

La majorité des principes de l’économie circulaire peuvent être appliqués au sein des PME, qui peuvent en tirer des bénéfices environnementaux, mais aussi financiers. L’association britannique Business in the Community estime que les déchets générés par les espaces de travail coûtent aux entreprises britanniques 15 milliards de livres Sterling par an. Réduire le gaspillage pourrait leur faire économiser entre 400 et 1 000 £ (soit entre 450 et 1 200 €) par an et par employé. Quelle que soit la taille de votre entreprise, ce manque à gagner n’est pas négligeable !

Voici cinq conseils pour aider les PME à adopter une économie circulaire :

1. Analysez votre espace de travail 

Chaque bureau a ses spécificités et son matériel, mais vous pouvez analyser votre espace de travail, en commençant par vous poser les trois questions suivantes qui vous aideront à identifier des opportunités de changement :

  • En avons-nous réellement besoin ?
    Par exemple, si la moquette est usée dans l’entrée du bureau, avez-vous vraiment besoin de faire changer la moquette de tout l’étage ? Ne pourriez-vous pas simplement intervertir un morceau de moquette usée avec un autre en meilleur état, comme ceux situés sous les armoires ?
  • D’où proviennent vos matériaux ?
    Cette moquette provient-elle d’une source durable ou recyclée ?
  • Comment se débarrasser des déchets de manière raisonnée ?
    Votre fournisseur de moquette propose-t-il un système de retour ? Cette moquette peut-elle être revendue, donnée ou recyclée ?

En vous posant ces questions, vous changerez de regard sur la consommation de votre entreprise et vous réfléchirez davantage aux objets du quotidien. Vous pourrez identifier des solutions simples et efficaces pour réduire la consommation de vos équipes, utiliser les ressources plus durablement et mieux recycler vos déchets.

2. Choisissez des produits (neufs ou d’occasion) de meilleure qualité

Essayez autant que possible d’acheter des produits de bonne qualité, que ce soit pour du mobilier, du matériel informatique ou des éclairages. Ces objets auront un cycle de vie plus long que d’autres produits moins coûteux, mais peu fiables. D’ailleurs, vous réaliserez des économies à long terme.

Si cette approche vous effraie, car elle engendre des coûts élevés, envisagez d’acheter des produits d’occasion. Vous pouvez par exemple acheter du mobilier de seconde main de grande qualité à un prix nettement inférieur au prix initial, même pour des marques réputées.

En achetant des objets de seconde main, vous prolongez l’utilisation des ressources déjà en circulation, en évitant qu’elles ne soient prématurément mises au rebut. Vous participez aussi à réduire les déchets et évitez une consommation inutile d’eau et d’énergie liée à la production de produits neufs.

3. Revendez ou donnez vos appareils non utilisés pour rallonger leur cycle de vie

Si vous investissez dans des produits de qualité supérieure (neufs ou d’occasion), vous aurez la possibilité de les revendre lorsque vous n’en aurez plus besoin. Si certains produits dont vous ne vous servez plus (comme du matériel informatique) n’ont plus de valeur marchande, vous pouvez les donner via des plateformes en ligne ou directement à des associations caritatives. Vous en prolongerez ainsi le cycle de vie, tout en réduisant les coûts de destruction.

4. Réparez ou reconditionnez plutôt que de jeter

Notre société de surconsommation est en train d’évoluer, et c’est une bonne chose. Comme pour les générations de nos grands-parents, la réparation et le reconditionnement se remettent au goût du jour. En achetant des produits de qualité, vous augmentez vos chances de pouvoir les réparer (par exemple, une chaise de bureau cassée) ou les faire reconditionner.

5. Vous pouvez donner un coup de frais à vos bureaux sans nécessairement tout remplacer

Si votre bureau a besoin d’un coup de frais, il n’est pas pour autant nécessaire de tout jeter pour tout racheter. Dans une économie circulaire, il est préférable de réparer et de nettoyer un carrelage, par exemple, plutôt que de le faire changer intégralement. En plus, cela coûte moins cher. Dans la même idée, si vous souhaitez changer la décoration d’un bureau, vous pouvez par exemple faire retapisser les chaises ou donner un coup de peinture, en prenant soin d’utiliser des matériaux respectueux de l’environnement.

Chaque PME suivra son propre chemin de transition vers une économie circulaire. Peu importe la taille de votre entreprise : la clé est de participer à un effort commun pour construire un monde plus durable.

Contactez notre équipe d’experts dès aujourd’hui pour entamer la relocalisation de votre bureau !

Histoires reliées

Le bureau en tant qu’espace physique (et numérique) continue de se transformer avec l’évolution des pratiques de travail, le travail hybride et l’accent mis sur la durabilité. Quelles sont les cinq façons de rester en tête de la courbe, de retenir les employés et d’attirer de nouveaux talents dans le processus ?

Dans cet article, nous abordons sept éléments déterminants pour vous aider à réussir votre projet de relocalisation de bureaux.

Découvrez nos 5 meilleurs conseils pour relocaliser correctement votre infrastructure IT.